Publication originale
.........Sans le Secal, il y aurait beaucoup plus de familles monoparentales dans la précarité. Avec la disparition du plafond de revenus, il devrait y en avoir moins. C’est en tout cas l’espoir que cela suscite.
C’est un combat de longue date qui se termine pour de nombreux parents séparés, parmi lesquels une majorité de femmes. Il n’y aura plus de plafond de salaire pour obtenir une avance sur les créances alimentaires. Cet argent est avancé par le Secal,...