La Belgique est en confinement depuis mi-mars. Si le pays tourne au ralenti, les trains, eux, ne se sont jamais arrêtés, pas même sur la ligne 132 Couvin-Charleroi. Un accompagnateur témoigne de cette étrange période pour les cheminots.
« Il ne faut pas se leurrer : oui, il y a beaucoup moins de voyageurs. L’autre jour, entre Charleroi et Couvin, j’ai eu 7 voyageurs », raconte d’entrée Robert (prénom d’emprunt), accompagnateur SNCB sur la ligne 132 reliant Couvin à Charleroi.
La Belgique est en confinement depuis mi-mars. Si le pays tourne au ralenti, les trains, eux, ne se sont jamais arrêtés, pas même sur la ligne 132 Couvin-Charleroi. Un accompagnateur témoigne de cette étrange période pour les cheminots.