Les gérants des boîtes de nuit namuroises attendent le feu vert pour la réouverture du secteur, mais cela risque d’être dans longtemps. Car comment éviter les contacts lors des fêtes nocturnes?
Si l’Horeca tremble et se demande de quoi son avenir proche sera fait en cette période de crise du coronavirus, que dire du secteur plus spécifique des boîtes de nuit, également dans l’expectative ? Une fermeture aussi longue, c’est du jamais vu.
Les gérants des boîtes de nuit namuroises attendent le feu vert pour la réouverture du secteur, mais cela risque d’être dans longtemps. Car comment éviter les contacts lors des fêtes nocturnes ?