Vingt jours. Pendant vingt jours, Jean-Luc Papart, notre collègue de la Nouvelle Gazette Entre-Sambre et Meuse, s’est battu contre le virus qui s’installait dans son corps.
Vingt jours. Pendant vingt jours, Jean-Luc Papart, notre collègue de la Nouvelle Gazette Entre-Sambre et Meuse, s’est battu contre le virus qui s’installait dans son corps.