Sélectionner une page
https://ift.tt/3mrevvG
ARTICLE
Publication originale Le 20 novembre dernier, deux hommes et trois femmes, pour la plupart originaires de la région Couvin-Philippeville, ont été notifiés de la prolongation de leur mandat d’arrêt et de leur détention provisoire par la justice namuroise. Les faits qui leur sont reprochés sont particulièrement graves: traitement inhumain, coups et blessures volontaires avec préméditation, et détention arbitraire. Le 20 novembre dernier, deux hommes et trois femmes, pour la plupart originaires de la région Couvin-Philippeville, ont été notifiés de la prolongation de leur mandat d’arrêt et de leur détention provisoire par la justice namuroise. Les faits qui leur sont reprochés sont particulièrement g...